La compagnie

En Verre et contre Tout est une compagnie de marionnette créée en 1999 par Sophie Ottinger et Laurent Michelin. Ils désiraient avoir l’entière liberté de leurs propos, mettre en pratique leurs théories de l’art vivant et profiter de leurs expressions artistiques pour traiter des problèmes de société. Leurs premières créations tout public tournent autour de textes du répertoire (Desnos, Prévert, Hugo… ).
De 2010 à 2013, la compagnie est en résidence au Centre Culturel Pablo Picasso d’Homécourt et sur la Commnunauté de communes du Pays de l’Orne.
En décembre 2014, elle prend la direction du Petit Théâtre dans la ville à Nancy et lui fera changer de nom en 2015 pour devenir Le L.E.M.
La compagnie travaille des spectacles en salle et en rue.

La découverte de la marionnette

Après avoir introduit le théâtre d’objets dans une première création jeune public, l’équipe artistique réalise, en créant Alphonse, spectacle pour le très jeune public, que l’art de la marionnette est l’expression la plus appropriée à sa recherche théâtrale. C’est ainsi que dès 2002, elle décide d’orienter son travail artistique en direction des arts de la marionnettes et des formes associées.
A partir de 2004, elle crée régulièrement des petites formes (Dériverie, Robert A, Toutes ressemblances, Miche et Drate… ), sorte de laboratoires qui lui permettent d’affiner sa connaissance de certaines techniques de manipulation et d’expérimentation pour de futures créations.

Le travail autour de textes contemporains

2006 fut l’occasion d’une première approche d’un texte contemporain non théâtral, Une saison de machettes de Jean Hatzfeld, tout en travaillant exclusivement pour un public adulte. Depuis la compagnie explore les écritures théâtrales et marionnettiques contemporaines en adaptant des textes existants (Gilles Aufray, Christian Caro, Thierry Dedieu, …) ou en passant commandes à des auteurs (Laurent Contamin, Karin Serres, Gilles Aufray).